Quand les SeTIS collaborent...

Les deux SeTIS de la Communauté française de Belgique collaborent entre eux dans le cadre de la prestation de services d’interprétariat et de traduction. Afin de mieux répondre aux demandes des utilisateurs, ils respectent des principes de territorialité (un SeTIS intervient avant tout auprès des utilisateurs de sa région) et de complémentarité (les SeTIS se soutiennent mutuellement en cas d’indisponibilité d’une langue dans leur région). Ils organisent également des formations communes et développent ensemble un outil spécifique d'enregistrement des prestations.

Les SeTIS francophones collaborent également à un niveau plus politique. Ce fut d’abord dans le cadre de COFETIS, concertation fédérale des SeTIS belges puis, suite à l’arrêt de ses activités en 2009, au sein de la cellule francophone. La cellule francophone est un service interne à chaque SeTIS dont la mission est de définir les normes de qualité et les procédures du secteur de la TIS en Communauté française dans un double objectif :

  • aboutir à la reconnaissance officielle des SeTIS et du métier d’interprète en milieu social,
  • mieux répondre aux attentes de leurs utilisateurs.

Pour ce faire, elle s’attache à définir des normes et procédures propres au métier d’interprète en milieu social et au fonctionnement des SeTIS, à améliorer la visibilité du travail des SeTIS, à développer une formation qualifiante pour les interprètes en milieu social et à harmoniser le travail des SeTIS dans le respect des spécificités de chacun.